CCDH CANTAL
dénonce les abus de la psychiatrie dans le Cantal

Inquiéter pour vendre des maladies

Un commerce mensonger : Inquiéter pour vendre des maladies

Commerce mensonger, ou vendre des maladies – cette expression signifie : « essayer de convaincre des gens essentiellement en bonne santé qu’ils sont malades, ou des gens qui sont légèrement malades qu’ils le sont gravement« .

Les psychiatres s’y connaissent. Les laboratoires pharmaceutiques s’y connaissent, de même que tous les directeurs de publicité.

Ce commerce mensonger repose sur une stratégie très efficace qui transforme des situations courantes en maladies d’ordre psychiatrique et incite des gens dans toutes les couches de la société à se demander s’ils ne sont pas atteints de la dernière « maladie mentale » et à demander une pilule.

Selon le grand maître de cette stratégie de marketing :

« Aucun domaine de guérison n’est plus enclin à accepter ce lancement de maladies que celui de l’anxiété et de la dépression, car ces maladies ne sont que rarement fondées sur des symptômes physiques mesurables et peuvent donc être définis conceptuellement ».

Un marché lucratif

Cette stratégie marche. Les psychiatres et les firmes pharmaceutiques ont développé un marché lucratif de plus de 150 000 $ par minute.

Mais si ces campagnes mensongères créent l’illusion que les maladies mentales sont omniprésentes, les psychotropes qu’elles promeuvent sont-ils inoffensifs ?


Marketing de la folie 3 : inquiéter pour vendre des maladies